La Team

Jérôme @pulverisator [rédacteur]

pulverisator

Ma passion pour les jeux vidéos m’est venue il y a presque 40 ans quand un voisin plus âgé que moi m’a invité pour me montrer sur sa télé le jeu Pong. Ce jeu minimaliste m’a complètement rendu dingue. Quelques années plus tard j’ai beaucoup joué sur l’ordinateur familial un Apple 2/C avec 128ko de mémoire et des disquettes 5 pouces 1/4. Vers la fin des années 80 l’Apple a été remplacé par un PC qui avait une puissance de 20 mhz. Je me suis fait la main sur Doom, Test Drive. Actuellement je joue exclusivement sur PS4 et un peu sur la Nintendo Switch de façon nomade, j’apprécie également le rétrogaming.


Sam @ninja [rédacteur]

MadGamer

Début 1990, à l’ère où la bataille entre Sega et Nintendo fait rage, un jeune homme s’entraîne sur toutes les plateformes jour et nuit dans le plus grand des secrets. Achever tous les jeux du monde même les plus redoutables et prouver que rien ne lui résiste était son unique but. Mais ce qui était au départ un simple challenge personnel l’a fait sombrer peu à peu dans la folie. Régner en maître sur la planète virtuelle est devenu une véritable obsession. C’est ainsi qu’est né un mad gamer !


Mike @hallu [rédacteur en chef]

hallucinogene

Après avoir aiguisé ses réflexes sur les premières “portables” Nintendo Game&Watch en atteignant le score maximal de 999 sur les éditions Mickey et Popeye, Mike découvrit la Nes chez un ami puis se fit offrir quelques années plus tard la Super Nintendo et son jeu légendaire Street Fighter II Turbo sur lequel il joua des aprems entières avec les copains. Depuis, Mega Drive,  PS1, DreamCast, PS2, Xbox360, PS3 lui sont passées entre les mains…Aujourd’hui il joue essentiellement sur PS4 et de façon nomade à la Switch.
Ses affinités ? Les simulations auto (Grid, Project Cars, F1, Dirt Rally…), les FPS (Far Cry, Wolfenstein, Rainbow Six), les jeux d’aventure comme Metal Gear, Spiderman,  Horizon Zero Dawn ou encore Tomb Raider…Son rêve serait de se faire dématérialiser et d’être aspirer dans l’univers d’un jeu. Sans doute a-t-il trop regardé de films de science-fiction…